Les enseignes de grande distribution, qui tentent de se refaire une image « verte » depuis que le bio est à la mode, développe le local dans ses rayons.
Le miel ne fait pas exception, produit « nature » par excellence.

Or on le sait, si l’abeille va mal, c’est en grande partie à cause de la course à la production de l’agriculture, dont les enseignes de grande distribution ont largement profité.
Elles ont même contraint certains producteurs à cette course au moins cher, les poussant parfois à la faillite et au suicide.
Pour un apiculteur, c’est un choix difficile de refuser un « gros client », mais il est nécessaire de le faire quand ce client est un nuisible.

C’est pour cela que je refuse les rayons des grands magasins.
Le jour où nous ne polliniserons plus les champs pollués, ou le client ne trouvera plus de miel dans les rayons de la grande distribution, c’est que nous aurons su créer autre chose que ce qui existe aujourd’hui, et qui tue nos abeilles.
Il n’y aura pas de « grande distribution protectrice de la nature », cela n’existera que dans les encarts publicitaires.
Si vous voulez un commerce éthique, il va falloir le créer.

Le modèle ne s’adaptera pas, il faut en changer, tout simplement…

C’est pour cela que je cherche à développer mon réseau de distribution local, l’agglomération Belfort – Montbéliard dans un premier temps.
Nombreuses sont les petites boutiques locales de notre région (boulangeries, épiceries de proximité, commerces, restaurants, gites, …).
Pour ce faire j’ai besoin de vous, et vous en avez le pouvoir, à nous de décider comment cela peut être possible.

Je vous propose de trouver des points de vente pour mon Miel et vous serez remercié en contrepartie.
Plus le point de vente fonctionne (clientèle) et plus cela devient intéressant, pour chaque point de vente trouvé, je vous propose 10% sur la recette de la première année.

Alors à vous de jouer, il vous suffit de dialoguer avec vos commerçants habituels.

Vous : Bonjour, vous ne vendez pas de miel ?
Commerçant : Non…
Vous : Ha dommage.
Vous : A ce propos, je connais un apiculteur local qui peut vous fournir, vous voulez que je vous mette en contact ?

Je suis persuadé que vous en êtes convaincu et vous y arriverai.

N’hésitez pas à me solliciter.

Votre apiculteur.